02 juillet 2007

Denise012

Quelques minutes plus tard, l'équipe franchit silencieusement les différents sas de sécurité. Kenny avait bien proposé à Tabatha de se faire scanner l'anus plutôt que l'iris, par le Securit-K, mais vu que ça n'avait fait marrer personne dans l'ascenseur, il avait juste haussé les épaules et enfilé comme les autres la combinaison en Teflux alumisé et le badge holographique.
La véritable raison de son surnom de "Quenelle" n'était connue de personne. Une rumeur pourtant tenace, laissait croire qu'il avait financé une partie de son Master de recherche biométrique en tournant quelques films X amateurs. Mais rien n'était moins sûr. En tout cas, malgré cette réputation et les nombreuses avances qu'il avait faites, ce raz-de-bitume n'avait jamais eu sa chance auprès de Tabatha.
De mauvaise grâce, Zven se fit prélever une dernière fois un échantillon d'ADN dans une région sensible de la gorge pour faire accéder le groupe au labo et pendant qu'il se tamponnait l'amygdale avec un tampon enduit de vinaigrette déminéralisée, Ken-Françis et Tabatha pénétraient dans le halo cryogénique de la pièce, sans un remerciement.
A deux mêtres à peine, devant la table centrale, ils s'arrêtèrent stupéfaits.
Murdoch et Douglas, assis l'un à coté de l'autre, faisaient face à une étrange petite bête juchée sur ses pattes arrières, emmitouflée dans une grande serviette de bain piquée par Kenny au Carlton de Lorient, l'année précédente.
Tabatha dut prêter une oreille attentive pour comprendre ce qu'ils se disaient.
— Que veux tu que je te dise de plus?... tu es Denise, voilà tout... un animal doué d'esprit et de parole... un miracle du monde moderne... C'est, tout simplement prodigieux!...C'est...
— Pourquoi suis-je moi et pas une autre, alors?... demanda avec une étrange voix douce et fluette, la Loutre.
— Hein?... heu.... Tu es.... je ne sais pas moi. Comment dire...? Tu "es" parce que... nous avons voulu que tu existes Denise, parce que "J'ai" tout mis en œuvre pour que tu sois dotée de toutes tes capacités.
— Alors, quelle est ma raison d'être ?... Mmm?... En quoi suis-je...
— Minute, la loutre!.., trancha Doug, soudain excédé, tu vas pas nous pomper le mou toute la nuit, avec tes atermoiements, hein! ho!... Qu'est-ce qu'on en sait nous?... le pourquoi du comment, c'est pas notre rayon, ici c'est un laboratoire d'expérimentation, pas un monastère Tibétain, ok?...
— Et toi, jeune homme... qui es tu donc?... demanda Denise un rien glaciale.
Murdoch reprit précipitamment
— Ne l'écoute pas, c'est mon auxiliaire, il est jeune, et un peu idiot, il… devrait aller servir un café à ces coéquipiers qui viennent d'arriver, d'ailleurs. N'est-ce pas Doug ?
Après un silence pesant, Douglas soupira, en acquiesant et s'approcha des trois arrivants en leur chuchotant :
—Nan, mais c'est vrai quoi! ça fait une demi-heure qu'elle nous prend le chou façon philo coéf.5, alors ça va, ho!.. "Mais, qui je suis?"... "et pourquoi le monde?", "et pourquoi pas l'Etre plutôt que le Néant?..." et gna gna gna!... pfff!... La migraine, j'te jure! C'était bien la peine de bosser dix ans pour en arriver à créer cette espèce de touffe grisonnante chochotte et prise-de-tête qui te donne juste envie de te bourrer d'anti-dépresseurs au bout de dix minutes!

Posté par misskathyx à 10:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Denise012

    Ohhhhh

    putain... je crois que je suis la loutre!
    Grumpf

    Posté par Rougeur anonyme, 02 juillet 2007 à 19:45 | | Répondre
  • C'est grand

    Véritablement excellent )

    Posté par Dr Poulp, 02 juillet 2007 à 23:10 | | Répondre
Nouveau commentaire