15 juillet 2007

Denise 015

Toronto 8 août 2033
Sonia Zakousky était tendue.
Elle avait comme un mauvais pressentiment depuis hier soir. Ses spy-sentinelles s'étaient fait éjecter du Spa de l'Unité de Recherches Aléatoires et Comparées et Buzz, son pirate informatique le plus zélé, ne parvenait plus à espionner les dossiers classés confidentiel de Kiki. Les Illuminacés allaient devenir dingues si elle leur apprenait que quelque chose lui avait échappé!… Il fallait qu'elle en ait le cœur net.
Elle se dirigea vers le vestiaire avec la ferme intention de revêtir une combinaison en Hydrolynx© pour pénétrer incognito dans les locaux de Murdoch.
« Pfff!… dix ans qu'il n'en fout pas une ramée, et tu vas voir qu'il va me foutre en l'air tout mon taf!…».

Elle jetait un oeil par la fenêtre de son bureau en murmurant ces mots, lorsqu'elle se rendit compte qu'une vieille voiture venait de se garer sur le parking réservé au personnel. Stupéfaite, elle découvrit Zven Dos Santos et Tabatha Krüger-Laverdure sortir à droite du véhicule.
En soi, la situation n'avait rien d'exceptionnelle. C'était plutôt la façon dont ils s'extirpaient péniblement du véhicule qui était étrange. De son poste d'observation, il lui semblait que Tab et Zven sortaient l'un contre l'autre, à taton, en pouffant comme des gamins.
En fait, non. Seul Zven rigolait vraiment, car Tabatha elle, avait l'air de souffrir le martyr : Une mèche de sa flamboyante chevelure s'était salement emmêlée dans la fermeture Eclair ventrale de la combinaison de son collègue. Elle grimaçait comme si elle venait de gober un oursin. Zven avait sorti son Cutopinel© pour les séparer, mais la manœuvre avait l'air pour le moins scabreuse.
C'était un spectacle intéressant de les voir se tortiller de la sorte, l'un sur l'autre, comme une sorte de scarabé géant ayant chopé la tourista. Mais Sonia ne se laissa pas déconcentrer.
À cette heure-ci, elle était encore seule dans le petit bâtiment chromé attenant au blockhaus principal de la Midwest. Elle pouvait agir vite, et si le temps le permettait, avant même que les Illuminacées n'investissent ses méandres intérieurs pour venir récuperer les informations. Avec eux, pas question de feinter. Tout juste de gagner du temps, et encore...
Elle avait tout mis en œuvre pour entrer en contact avec eux,  elle n'allait sûrement pas tout gâcher maintenant!. Si cela venait à se savoir, elle ferait des jaloux... Avoir l'immense privilège de collaborer avec Lux Vocifer, l'Entité Métapsychique Irradiante et pouvoir peut-être un jour, enfin partager avec sa Fratrie le secret de "La Menace" des Illuminacées. C'était en tout cas le sens de sa démarche.

D'aucun dirait qu'elle était folle, qu'il s'agissait d'une légende, que personne ne croyait à ces sornettes, car d'ailleurs personne n'avait jamais approché de près ou de loin ni Lux Vocifer, ni la moindre Entitée, alors...
Alors?... Pourtant, Sonia savait ce qu'il en était. Elle avait été contactée, lors de son initiation, elle en était sûre! Parfois, même, ça vibrait sous sa peau ! Des membres réceptifs l'avaient fait basculer "de l'autre coté d'elle-même" pour lui communiquer dans sa chair, ce qu'Ils étaient en droit d'exiger d'elle, si elle voulait pourvoir partager un jour le savoir et se protéger du "Grand Secret"...
Depuis, il se passait des choses en elle. ça chuchotait dans son être, ça ondulait d'impatience au plus profond d'elle, sous ses muscles. C'était délicat et terrifiant à la fois de sentir son être intime si réceptif. Elle soupira profondément.
Il était encore très tôt, une fine pluie d'hydrocarbure commençait à tomber. Dans une demie heure à peine, le paysage prendrait de tristes teintes sépias et l'air s'imprégnerait de cette entêtante odeur de dissolvant. Elle serait alors tranquille pour se glisser quelques minutes dans les bureaux...
Pourtant, au moment même où elle s'apprêtait à revenir sur ces pas, quelque chose d'autre attira son attention : Les grilles d'aérations, au pied du bunker... Leurs volets étaient relevés ! Elle n'avait pas prévu ça... Il y avait donc quelqu'un au labo, à 5h12, un dimanche!
Il allait falloir faire preuve de beaucoup d'habilité...

Posté par misskathyx à 14:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Denise 015

Nouveau commentaire