30 juin 2007

Denise011

Alors qu’elle sortait du parking et prenait la 135ème, elle aperçut dans son rétroviseur un passager clandestin flottant lentement à l’arrière… C’était un nano-robot de catégorie 4, unité assassin, son regard laser rouge sang se posa sur Tabatha. Lentement, comme on le lui avait appris dans les unités de combat du Manchourie, elle sorti un cyber-nunchaku, le tout dernier modèle qu'elle s'était offert à Pâques. En un clin d'œil, son arme jaillit pour atteindre le nano-robot en plein modem! Celui-ci s'éteignit sur le champ.
Nénette émit un sifflement d'admiration. Nénette était un petit robot genre Tamagochi, qui faisait aussi office de GPS, téléphone mobile et télécommande pour la télé, le portail et la cafetière.
Tabatha récupéra son arme et fronça les sourcils "Bizarre, quand même, ce nano-killer, qui peut bien m'en vouloir ? Je sens que Douggy a quelque chose à voir avec ça…" . Puis, elle enfonça l'accélérateur et parvint quelques minutes plus tard, devant un bar nommé "La Boîte d'or". L'enseigne lumineuse était jaune. Il manquait le "O" du mot boîte.
Tabby secoua la tête. Pfff… deux ans qu'elle disait à Zven de réparer le court-circuit. Mais Zven s'en cognait. C'était un ancien de la BAC qui avait monté le taudis de ses rêves sur la 56ème : un clac bourré d'indics et de putes de Tchernobyl.
Tabatha coupa le contact, descendit rapidement les marches avant de pénétrer dans le bar peu éclairé et très enfumé. Une pauvre fille se tortillait sur un petit podium, vêtue d'un simple string en crocodile qui avait l'air de lui gratter le derrière, puisqu'à chaque fois qu'elle s'accroupissait, elle tordait un peu la bouche.
Quelques mètres plus loin, Zven sirotait un whisky, l'œil vitreux. C'était un type d'une quarantaine d'années, chauve avec un catogan. Tabatha l'attrapa brusquement par le col de son perfecto :
— Bouge ton cul Zven, y'a Douggy qui nous attend, et va chercher la Quenelle....
— Putain, Tabby, tu peux pas me foutre la paix ? Même la nuit tu viens m'emmerder…
— Lève-toi et marche, Zven, Allez. La Quenelle, elle est là-haut ?
— Ben ouais, dit Zven en baillant. Monte le choper, j'arrive.
Tabatha monta un petit escalier rose à tout allure, pendant que Nénette commençait à émettre des sons réguliers d'essoufflement, comme si elle faisait un jogging.
D'un coup d'espadrille, Tabby fit voler la porte en éclat. Kenny, allongé sur un matelas à même le sol, ne se réveilla même pas. Le sol était jonché de canettes de bières vides. Tabatha shoota dans le tas et Kenny ouvrit enfin un œil.
C'était un tout petit mec, très sec qui n'avait jamais vraiment mué. D'une petite voix il demanda :
– Que se passe-t-il Tabby ?
– Lève-toi Kenny, et vite! Il se passe quelque chose de grave, Doug m'a appelé d'urgence.
Kenny sans mot, enfila un jogging SNSM et suivit Tabatha. Zven les attendait sur le seuil de la porte. Ils montèrent dans la vieille voiture et se dirigèrent vers le Midwest Central Hospital.

Posté par misskathyx à 15:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Denise011

    Sérieux. P'tain le suspense !
    C'est un vrai pied à lire en tt cas...
    Bravo les cyber-auteurs...

    Posté par Poulp', 01 juillet 2007 à 18:58 | | Répondre
  • B(O)ITE D'OR

    On sent qu'il va bientôt se passer quelque chose
    mais on sait pas quoi. Dingue, non?

    Posté par Mirza Pingouin, 01 juillet 2007 à 19:06 | | Répondre
Nouveau commentaire